• Se syndiquer, Pourquoi ?La syndicalisation, c'est l'affaire de tous ! Se syndiquer c'est rompre l'isolement :  être informé, conseillé, défendu, mais également écouté et consulté pour devenir acteur de son avenir personnel et collectif. C'est ensemble, collectivement que nous sommes le plus fort et pourrons peser sur les décisions qui nous concernent tous.

    A l'heure où les menaces qui pèsent sur nos droits et notre avenir n'ont jamais été aussi fortes, Il est important de rompre l’isolement, de s'unir, d'échanger et de débattre pour construire nos propositions et nos revendications. Se syndiquer est plus que jamais d'actualité, alors pourquoi pas toi ? Si tu souhaites participer à cette aventure collective, devenir acteur de ton avenir et de notre avenir commun, alors n'hésites plus rejoins la CGT. En cliquant sur ce lien vous pourrez consulter notre "livret d'accueil syndical" disponible auprès de nos élu(e)s dans tous les établissements « Livret d’accueil syndical CGT - UGECAM-RA.pdf ».


  • La première réunion des NAO (Négociations Annuelles Obligatoires) s’est tenue le vendredi 13 octobre, suite à la demande CGT d’une négociation sur les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) : les salariés oubliés !modalités d’attribution des points de compétence. Aujourd’hui celle-ci n’est pas satisfaisante, obscure et souvent qualifiée d’injuste, elle est largement contestée par les salariés. De ce constat, notre syndicat propose un nouveau système, plus juste et transparent, permettant un turn-over sans toutefois instaurer une systematicité (proposition CGT). Cette proposition a été débattue entre tous les adhérents du syndicat lors de notre congrès annuel de mai 2017.

    Premiers constats : notre proposition n’a pas suscité d’écho positif de la part de la Direction, ni des autres organisations représentatives (CFTC et CGC). Deux visions de la politique salariale sont en débat : l’individualisation des salaires ou la prise en compte du travail collectif. La Direction trouve que notre proposition pénalise la motivation personnelle (système de la carotte), nous répliquons que le processus actuel produit plutôt une démotivation généralisée! Les intervenants se sont beaucoup préoccupés du rôle des manageurs (accompagnement, formation), la CGT a toujours recentré le débat sur les salariés, leur vécu, leur ressenti, l’injustice du système avec des exemples factuels (comme l’impact du turnover sur les chances d'attribution) et la nécessite de le modifier du fait qu’il repose en partie sur du subjectif. Pour clore la séance, la Direction annonce une proposition de projet pour la prochaine réunion, mais au regard du contenu des débats, un accord  s’annonce compliqué. 


  • Le Plovier : des réorganisations à suivre ...Le jeudi 12 octobre une délégation CGT a rencontré l'équipe de Direction. Les échanges nous ont permis de clarifier certaines positions et d’avoir une vision plus précise des réorganisations prévues notamment celle sur la spécialisation des pavillons adultes. Nous avons pu egalement aborder le sujet sensible des temps partiels subis et des plannings, surtout depuis qu’avait été évoqué lors du dernier CCE un risque d’horaires coupés mis en parallèle avec la résorption des temps partiels !!! La CGT avait dénoncé ce genre de chantage, pour notre syndicat les horaires coupés sont inacceptables, nous nous opposerions très fortement à de telles hypothèses. Nous avons été rassurés sur ce point, il n’y aura pas d'horaires coupés, un travail sur les plannings est en cours en vu d’uniformiser les roulements et de réduire la précarité. 

    Cependant lors d’échanges avec les salariés, ils soulignent souvent le manque de concertation avec les équipes ou les professionnels, voir même parfois de directives imposées sans dialogue. Dans la mutation qu’est en train de vivre le Plovier, avec de multiples réorganisations, il est important que les salariés soient associés aux décisions. 


  • Le mardi 10 octobre, les salariés de notre UGECAM se sont massivement mobilisés (photo : 140 grévistes sur le Val Rosay réunis en assemblée générale). Mobilisation record sur l’UGECAM Rhône-Alpes Au regard des menaces qui pèsent sur nos droits et nos emplois, ils ont exprimé leur rejet des réformes en cours qui détruisent notre bien commun : code du travail et protection sociale. Ce n’est pas en fragilisant les salariés que l’on améliorera la situation des établissements. 

    Par cette mobilisation, qui a comptabilisé le plus fort taux de grévistes depuis plusieurs années sur notre UGECAM, le message est clair : Il faudra compter avec les salariés, ils seront là pour défendre leurs droits et leurs emplois. 


  • Les UGECAM dans la tourmente, nous devons nous faire entendre !Le transport routier vient d’obtenir un recul important du gouvernement les concernant par rapport à  l’inversion de la hiérarchie des normes, au niveau des primes et du 13ème mois. En effet dans les ordonnances celles-ci ne relèvent plus de l’accord de branche mais d’entreprise. Les salariés du transport routier craignaient donc de voir ainsi fondre une partie de leur rémunération et s’installer un dumping social. Face à la mobilisation, le gouvernement a reculé...

    Alors nous, salariés des UGECAM, qui sommes triplement menacés : par la loi travail comme l’ensemble des salariés, par le PLFSS comme l’ensemble de nos collègues de l’instituion et des assurés sociaux, mais aussi par le rapport de la Cour des Comptes totalement à charge qui cible les salariés.... Nous devons nous faire entendre - Toutes et tous en grève mardi 10 Octobre. 


  • Le 10 octobre : défendons nos droits, nos emplois, notre avenirApres la casse du code du travail, le gouvernement s’attaque à notre protection sociale, la Sécurité Sociale et les UGECAM ciblées dans un rapport de la Cour des Comptes (voir sur ce site, l’article du 26 septembre à ce sujet). Le Projet de Loi de Financelent de la Sécurité Sociale (PLFSS) 2018, présenté cette semaine, avec un Objectif National des Dépenses  d’Assurance Maladie (ONDAM) limité à 2,3%, alors qu’il devrait être de 4,5%, impose un objectif de 4,2 Md€ d’économies ! Les conséquences seront lourdes pour l’hopital, et bien entendu les UGECAM. Les conseillers CGT de la CNAM ont émis un avis défavorable au PLFSS 2018 (leur déclaration : Télécharger « Décl CGT CNAMTS PLFSS 2018.pdf »)

    Il est encore temps de réagir, de plus en plus de syndicats voir de centrales syndicales autres que CGT appellent à se mobiliser contre les ordonnances travail mais également les autres réformes en cours. Le mardi 10 octobre mobilisons nous massivement pour défendre nos droits, nos emplois et notre avenir (notre syndicat a déposé un préavis de grève pour la journée, 1/2 journée ou 55mn). 


  • La CGT sera mardi 3 octobre sur les établissements des Sources et de la ChantourneComme convenu lors de notre dernière venue, notre syndicat sera le mardi 3 octobre dans la matinée sur La CGT sera mardi 3 octobre sur les établissements des Sources et de la Chantourne  les Sources et dans l’après-midi sur la Chantourne, pour rencontrer les salariés et diffuser le dernier numéro de notre journal « CGT info ». Dans le contexte actuel, où les menaces qui pèsent sur nos droits et notre avenir (loi travail, préconisation de la cour des comptes, pressions budgétaires maximales...) n’ont jamais été aussi fortes, il est important que nous recueillons les avis et les suggestions de tous les salariés de notre UGECAM, pour construire nos propositions et revendications. Les établissements de l’Isère doivent aussi être entendus et défendus, la CGT s’y engage. 

    Dans cette période d’incertitude et de danger, il convient de rompre l’isolement, d'échanger et de débattre entre nous, c’est ensemble, collectivement que nous sommes le plus fort et pourrons peser sur les décisions qui nous concernent tous. N’hesitez pas à venir nous rencontrer ou à nous contacter. 


  • Un rapport de la Cour des Comptes à charge pour les UGECAMDans les 33 pages du rapport de la Cour des Comptes sur la Sécurité Sociale de septembre 2017, consacrées aux UGECAM, les salariés sont pris pour cible (rapport cour des comptes - Cinquième partie.pdf). Pour justifier des préconisations tels que l'abandon de notre convention collective, la remise en cause de nos accords locaux ou le transfert de la gestion des établissements de l'assurance maladie vers le droit commun, ce rapport dénonce entre autres des surcoûts salariaux !!! Et pourtant, les plus bas salaires de l'institution se trouvent dans les UGECAM (qui concentrent la quasi totalité des niveaux 2), les niveaux 2 et 3 de notre grille salariale sont inférieurs au SMIC, l'attribution des points de compétence est depuis de nombreuses années à minima... sans parler des fermetures d'établissements qui ont imposé des délocalisations géographiques importantes et même plusieurs PSE dont un dans notre UGECAM lors de la fermeture du site de Gravenand !

    Non les salariés des UGECAM ne sont pas des nantis !! La CGT défendra les droits et les conditions de travail des salariés ainsi que le maintien de l’ensemble des établissements au sein de l'Assurance Maladie.


  • Débat au Forum social : Les droits collectifs sont-ils un frein à l’emploi ?


  • Afin que chaque salarié de notre UGECAM, quelque soit sa fonction ou son établissement, puisse disposer des mêmes informations sur Permanences Formation Professionnelle les dispositifs relatifs à la formation professionnelle et des aides nécessaires pour élaborer son projet, notre syndicat a fait inscrire dans le protocole d’accord relatif « à la promotion de la diversité et de l’égalité des chances » la mise en place de permances formation professionnelle, organisées par le service RH de l’UGECAM, au sein des établissements.

    Lors du dernier CCE, la Direction, nous a présenté l’organisation envisagée : des permanences sous forme d’informations collectives et d’accompagnement individuel à la demande. Les interventions se feront sur les établissements : Val Rosay, MAS/Maisonée, le Plovier, Tresserve/la Buissoniére, la Chantourne/les Sources. Si le dispositif proposé répond à notre demande, la CGT a regretté une mise en place prévue qu’à partir du deuxième trimestre 2018. 


  • Sortie aujourd'hui du dernier numéro de notre journal "CGT info", diffusé également en version papier dans tous les établissements. 




  • Avant / Après : vos droits aujourd'hui et demain avec les ordonnances Vous trouverez dans le lien suivant un condensé des impacts de la loi travail XXL sur nos droits actuels. Les dangers ne sont pas fictifs mais bien réels, ils représentent une menace pour l'ensemble des salariés. Il est encore temps de réagir !!! Mobilisons nous massivement le 21 septembre  pour faire reculer le gouvernement. 

    Vos droits aujourd'hui et demain avec la loi travail XXL

    Dans la Rubrique "Loi travail XXL - Loi Macron" vous trouverez un dossier complet sur le contenu des ordonnances, leur impact, des interviews et des vidéos. 


  • Ce mardi 12 septembre, de nombreux salariés de notre UGECAM se sont mobilisés contre la loi travail, certains d'entre eux ont rejointDes salariés de notre UGECAM mobilisés contre la loi travail XXL  les manifestations et un rassemblement a été organisé à 13 heure devant le Val Rosay. Avec cette journée d'action, ponctuée par des arrêts de travail et 200 manifestations sur l'ensemble du territoire (ayant rassemblé près de 500000 personnes), les salariés ont réaffirmé leur exigence pour un droit du travail porteur de justice sociale et de progrès. La jeunesse qui refuse la précarité à vie s'est également mobilisée ainsi que les retraités qui refusent qu'on leur ponctionne leur maigre revenu par une hausse de la CSG. 

    Partout c'est l'urgence de plus de justice sociale qui s'est exprimée et le refus de l'exploitation grâce au renforcement des droits et des garanties collectives. Cela passe aussi par l'amélioration des conditions de travail et de véritables augmentations de salaires.

    La CGT appelle à une nouvelle mobilisation le jeudi 21 septembre, veille du conseil des ministres sur les ordonnances. Notre syndicat a déposé un préavis de grève sur cette journée, 1/2 journée ou 55 mn (de 13h à 13h55), pour permettre aux salariés de s'associer à cette nouvelle mobilisation. 






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires