• Nous n'avons pas besoin d'un ordre professionnel qui fait essentiellement office de chambre disciplinaire. Par contre nous avons besoinMettez fin à l'ordre infirmier ! de moyens pour remplir nos missions au quotidien, d'effectifs supplémentaires pour améliorer nos conditions de travail et la prise en charge des patients, de réelles revalorisations salariales, de la reconnaissance de la pénibilité... Nous demandons au President Emmanuel Macron d'abroger tous les textes faisant référence à l'Orde Infirmier. Vous pouvez signer en ligne la pétition qui sera remise au Président de la République : https://www.change.org/emmanuel macron mettez fin à l'ONI

    Vous trouverez également dans le lien suivant un communiqué de presse de l'intersyndicale exigeant la fin des menaces exercées sur les professionnels et demandant l'abrogation de l'Ordre National des Infirmiers :  Télécharger "communiqué contre l'ordre infirmier.pdf »


  • Le gouvernement s'attaque au compte pénibilité C'était une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron et un souhait du MEDEF, revoir le dispositif du compte pénibilité pour le rendre moins contraignant. C'est chose faite, hier le 1er ministre a annoncé son intention de supprimer le compte pénibilité pour le remplacer par "un compte professionnel de prévention "en partie vidé de sa substance, qui pourrait entrer en vigueur dès 2018. Sur les 10 critères de pénibilité fixés précédemment (cf. notre dossier "Compte pénibilité" dans le menu Rubriques), certains vont disparaître dont les postures pénibles, la manutention de charge et les risques chimiques. A n'en pas douter, beaucoup de salariés de notre UGECAM seront touchés par cette réforme. 

    C'est une victoire pour le patronat et une régression sociale pour les salariés. Ce nouveau dispositif devrait être intégré dans la loi travail, raison supplémentaire pour se mobiliser le 12 septembre contre la série de reculs sociaux annoncés. 


  • Dans ses orientations stratégiques présentées en CCE et en Conseil, la Direction envisage comme action pourL'UGECAM-RA et sa stratégie d'externalisation ! renforcer l’efficience et la performance de nos organisations, le recours à la prestation de service sur certaines activités. Les représentants CGT ont dénoncé cette stratégie d'externalisation de certains services ou de certaines activités, d'autant que celles réalisées à ce jour n'ont pas été des succès : Les directions successives, malgré nos demandes répétées, n'ont jamais pu nous démontrer que l'externalisation de la restauration avait représenté un gain économique, par contre une baisse évidente de la qualité constatée par tous. L'audit externe réalisé en 2015 sur la MAS Violette Germain, avait souligné que le bio-nettoyage réalisé par un prestataire extérieur laissait à désirer au niveau qualitatif.  Aujourd'hui  la CGT s'oppose à l'externalisation prévue de l’entretien du parc du Val Rosay alors que des jardiniers sont encore en activité, la direction envisagerait de les affecter sur d'autres missions !!

    NON, l'externalisation de services ou d'activités n'est pas une solution mais se traduit toujours par une dégradation de la qualité par la perte des savoir-faire de salariés motivés et impliqués.


  • Suite et fin des aventures du disquaire devenu SDF. Virginie Despentes acheve sa trilogie de "Vernon Subutex" par un roman coup de poing. Les aventures de Vernon et de ses acolytes se teintent de l'actualité, entre attentats, montée de l'extrême droite, noyades des réfugiés, nuits debout...

    Avec une énergie folle l'auteure sonde les fossés qui divisent notre société. Et le tableau qu'elle peint est le portrait désespérant, plus vrai que nature, d'une société creusée d'abimes toujours plus profonds entre classes sociales, appartenances culturelles...


  • Mercredi 28 juin la Direction a présenté devant le CE et CHSCT réunis en séance extraordinaire la nouvelle organisation prévue deVal Rosay : l'encadrement des services de soins, avec notamment plus qu'une seule cadre de santé pour deux services et la mise en place d'une nouvelle fonction, celle d'une IDE coordinatrice sur également deux unités de soins. 

    Bien que l'IDE coordinateur(trice) n'existe pas dans les référentiels emplois ni dans la grille salariale de nos textes conventionnels, notre syndicat n'est pas opposé à la création de ces postes, qui peuvent permettre une évolution professionnelle pour certains salariés intéressés. Cependant, sans aucune référence conventionnelle, il convient que les missions soient définies très clairement et la rémunération transparente. Ce qui est loin d'être le cas pour le salaire, bien que notre syndicat ait alerté la Direction à plusieurs reprises à ce sujet, puisque l'on nous a présenté l'attribution d'un nombre de points non défini ne s'inscrivant pas dans le déroulement de carrière prévu dans le protocole d'accord sur la classification. Face à ce flou, les instances n'ont pu se prononcer sur ce projet qui devra nous être représenté.  

    Une remarque importante : la mise en place de cette nouvelle fonction se fera à effectif constant, c'est à dire, malgré le discours ambigu de la direction, supprimera à terme 4 IDE dans l'effectif des soins. 


  • Code du travail attention danger ! Imposons nos exigences de progès socialLa CGT a été reçue pour une deuxième et ultime heure de discussion sur le projet de refonte totale de 120 ans de droit du travail. Avec le projet de loi travail XXL, c'est la fin du CDI pour toutes et tous, l'accord d'entreprise pourrait s'imposer au contrat de travail ... Cette loi fragiliserait l'ensemble des salariés, qui se verraient contraint d'accepter toute modification de son contrat de travail (rémunération, temps de travail...) sous peine de licenciement sans possibilité de recours!

    Ce n'est pas le Code du Travail qui est responsable des 6 millions de demandeurs d'emploi. Abaisser les droits des salariés ne favorise pas la reprise de l'économie, mais affecte au contraire la productivité.

    La CGT, se refuse à marchander les droits et les protections des salariés. Elle entend faire avancer ses propositions de progrès social : augmentation des salaires, réduction du temps de travail, égalité professionnelle... Il faut entendre les besoins des femmes et des hommes qui créent les richesses de ce pays.

    Télécharger «code et droit du travail.PDF »


  • Mercredi 21 juin, Sabine, Alain et David (membres du bureau du syndicat CGT de l'UGECAM-RA), sont allés à la rencontreRencontre avec les salariés des établissements de l'Isère (Les Sources - La Chantourne) des salariés de la Chantourne et des Sources. Notre syndicat, bien que majoritaire sur l'ensemble de l'UGECAM avec 68.08% de représentativité, n'étant  pas présent sur ces deux établissements, il nous paraissait important de nous déplacer pour connaitre ces deux sites (dont on parle peu dans les instances régionales) et présenter notre syndicat.

    Nous avons eu des échanges intéressants et avons promis de revenir régulièrement. Il est important, dans la période de turbulence actuelle avec les menaces nationales et locales sur nos droits et notre avenir, d'échanger, de débattre, de se fédérer pour faire entendre la voix des salariés.


  • Attribution des points de compétence : proposition CGTActuellement l'attribution des points de compétence est insatisfaisante : obscure et incomprise elle laisse place à tous les soupçons, d'arbitraire voir pire de clientélisme. Face à ce constat, notre syndicat a déposé auprès de la Direction Générale une proposition sur les modalités d'attribution des points de compétence et demandé l'ouverture d'une négociation à ce sujet. Cette proposition (que vous pourrez consulter dans le lien ci-dessous) est basée sur plus de justice et de transparence, avec un principe de régularité d'attribution, sans toutefois instaurer une systématicité, qui ne serait pas conforme au protocole d'accord national sur la classification. 

    Cette proposition a été débattue avec nos adhérents, lors du congrès de notre syndicat (le 11mai 2017), et votée à l'unanimité des présents. La négociation devrait débuter dès septembre

    Télécharger « modalités d'attribution des points de compétence - proposition du syndicat CGT - UGECAM-RA.pdf »


  • Sortie du dernier numéro du journal de notre syndicat,  diffusé également en version papier dans tous les établissements. 


  • Les premières rencontres avec le ministère sur la loi travail ont débuté. Les intentions du gouvernement se sont précisées et le scénario du pireLoi Travail : le scénario du pire se confirme pour l'ensemble des salariés se confirme : fin des conventions collectives (remise en cause des garanties collectives liées aux accords de branches), fin du contrat de travail régit par la loi (renvoyé vers l'accord d'entreprise), idem pour le licenciement... 

    Autant de projets à combattre tout en poursuivant nos exigences revendicatives en matière de salaires, d'emploi et de protection sociale.

    Vous trouverez dans le lien suivant un compte-rendu de cette première réunion : http://cgt.fr/Les-salaries-ont-de-quoi-se.html


  • Rupture Conventionnelle : au bon vouloir de l'UGECAM-RA !L'année dernière la direction de notre UGECAM, nous informait qu'elle souhaitait instaurer certaines règles au niveau des ruptures conventionnelles. Tout ceci dans un but de transparence, d'équité et de déontologie.

    Aujourd'hui, nous ne pouvons que constater que ces intentions ne sont pas respectées. Impossible de comprendre les motivations des accords ou des refus. Il apparait par exemple choquant que notre employeur refuse une rupture conventionnelle à un salarié devant intégrer une formation qualifiante (IDE par exemple) alors même que l'UGECAM n'est pas en capacité de promouvoir de telles trajectoires par la formation professionnelle, le salarié se trouvant  même parfois dans l'obligation d'abandonner son projet professionnel. 


  • Dans une société de plus en plus individualiste et concurrentielle, du faire toujours plus avec moins, la mission d'encadrement devientCadre aujourd'hui dans un organisme social bien souvent "mission impossible". Les cadres vivent au quotidien la culpabilisation et le mal-être qui découlent de l'injonction paradoxale entre rendement quantitatif toujours plus élevé et exigence de qualité. Tout cela pour au final rendre un service bien souvent degradé. .

    Aujourd'hui il y a urgence! C'est ensemble, enrichi de toutes vos compétences, qualifications et réflexions que nous pourrons faire face : pour enfin vivre un autre management :

    Télécharger « tract-management.pdf »


  • L’extrême droite prospère sur le terrain de la désespérance sociale et des promesses non tenues. Sa progression n'est pourtant pas inéluctable. Il est de la responsabilité du syndicalisme de mettre les salariés en garde contre l'imposture sociale du FN et de combattre la stratégie de ceux qui cultivent le rejet de l'autre et la division des salariés, pour mieux cacher leur incapacité à tracer des perspectives d'avenir et de justice sociale.

    Comment s'opposer à l’extrême droite. La CGT présente une "websérie : faisons barrage au FN" en 5 épisodes :

    http://cgt.fr/spip.php?page=article_dossier2&id_article=44524


  • Lors de notre congrès fédéral, nous avons débattu du principe du 100% sécu (santé, emploi, famille, dépendance, retraite). LaObjectif 100% Sécu protection sociale est un système unique créateur de richesse, et non une succession de dépenses comme le prétendent ses détracteurs. La CGT doit porter la mise en place de ce grand projet : gratuité de l'accès aux soins, universalité et solidarité qui doivent rester les fondements de notre système social.

    Le congrès demande à notre fédération de travailler sur cet objectif avant-gardiste de protection sociale afin d'en définir les moyens et les solutions de financement, pour en garantir sa pérennité.


  • Val Rosay : Enquête du ministère du Travail sur le dialogue socialLe ministère du Travail réalise périodiquement des enquêtes sur les relations professionnelles et les négociations d'entreprise afin de mesurer l'intensité et l'efficacité du dialogue social. Le Val Rosay  est dans le panel des établissements interrogés cette année. L'ensemble des réponses sur les établissements testés permettra de dessiner une photographie de la situation sociale sur 2017.

    L'enquête comporte 3 volets : un entretien avec un représentant de la direction, un autre avec un représentant du personnel et un questionnaire auprès de salariés tirés au sort. Lors de notre entretien (24/05), nous avons mis en relief l'impact du dialogue social dans la réussite des projets et du fonctionnement de l'établissement, par une prise en compte indispensable des réalités de terrain, de l'avis et des propositions des représentants du personnel et des salariés. Ce qui malheureusement fait trop souvent défaut sur notre établissement.


  • Plusieurs dispositifs de la Formation professionnelle ont été modifiés par la loi du 5 mars 2014, notamment avec la mise enFormation professionnelle place du Compte Personnel de Formation (CPF) à compter du 1er janvier 2015. Celui-ci permet à toute personne active d'acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle.

    Vous trouverez dans le menu "Rubriques" à l'item "Formation Professionnelle", un dossier complet sur les divers dispositifs en place : CPF, Bilan de compétence, Validation des Acquis d'Expérience, CIF, Conseil en Evolution Professionnelle (CEP)...

    Lors de la négociation du protocole d'accord relatif à "la promotion de la diversité et l'égalité des chances", la CGT a proposé la mise en place de "permanences formation" organisées par la Direction des RH de l'UGECAM-RA, dans tous les établissements. Celles-ci sont inscrites à l'article 3.1.1 de cet accord. Conformément à ce protocole,  lors du dernier CCE, la Direction mentionnait l'organisation de réunions d'information dans tous les établissements. Où en sommes-nous? Nous reviendrons sur cette question lors du prochain CCE prévu le 22 juin.


  • Manuel pratique pour tout savoir sur la formation professionnelle :



  • Congrès fédéral - En finir avec les reculs sociauxSabine, Alain et Chakib représentaient le syndicat CGT de l'UGECAM Rhône-Alpes au congrès de notre fédération qui s'est tenu du 15 au 19 mai à Ramatuelle. Notre secrétaire général, Philippe Martinez, a participé à une partie de nos débats. Vous trouverez un diaporama de ce congrès dans l'album photos. 

    Dans le contexte actuel, élection d'un nouveau président qui nous annonce des reculs sociaux importants : atteinte au code du travail et à notre protection sociale (Assurance chômage et Sécurité Sociale dont les premiers touchés seront les UGECAM), il est important de se faire entendre pour refuser cette politique libérale mais également être force de proposition pour le progrès social. Vous trouverez dans le lien ci-dessous un courrier de la CGT adressé à l'ensemble des salarié(e)s. 

    Pour la défense de nos droits et la reconquête de la protection sociale, nous avons besoin d'une CGT forte.

    Télécharger « Adresse aux salariés.pdf »


  • Lors du congrès de notre syndicat, nous avions invité une élue CGT de la CARSAT afin d'évoquer le dispositif,aujourd'hui en place, sur lRetraite progressivea retraite progressive. 

    Tout salarié de 60 ans bénéficiant de 150 trimestres cotisés  peut prétendre à une retraite progressive. Celle-ci se traduit par le bénéfice de sa retraite valorisée à 150 trimestre et d'une activité salariée à hauteur de 40% à 80% de temps de travail (dans le respect des règles de cumul réglementaires). 

    Si vous souhaitez et pensez pouvoir prétendre à la retraite progressive, contactez la CARSAT (tel 3960) afin d'avoir une simulation de vos droits. Ensuite faites la demande du temps partiel désiré auprès de l'UGECAM. Pour plus d'info n'hésitez pas à nous contacter. 


  • Congrès de notre syndicat -11/05/2017Le congrès annuel de notre syndicat s'est tenu le jeudi 11 mai 2017 à la bourse du travail de Lyon. 67 de nos adhérents, représentant presque l'ensemble des établissements de notre UGECAM, y ont assisté, dans une ambiance conviviale mais également grave au regard du contexte local et national. Les débats ont été riches, au delà de ceux relatifs au fonctionnement et à l'organisation de notre syndicat, ils ont porté entre autre sur :

    • L'instabilité récurrente au sein des diverses équipes de directions entraînant des modifications d'orientation, parfois contradictoires, dans les projets et les réorganisations en cours, d'où les salariés sont la plus part du temps écartés. 
    • Les pressions économiques, de plus en plus présentes et pesantes, impactant lourdement  les conditions de travail et la qualité du travail. Les salariés ont exprimé leur inquiétude et leur ras l'bol de n'être géré qu'en fonction de coûts, de déficits, de compression d'effectifs... 
    • La politique de rigueur salariale se conjuguant avec une attribution de points de ccompétence opaque et arbitraire n'est aujourd'hui plus acceptable. Notre syndicat aura l'occasion de faire des propositions à ce sujet. 
    • Le compte pénibilité avec manifestement des erreurs et des oublis dans les déclarations de nos directions ....

    Au fil des discussions, les congressistes se sont montrés de plus en plus déterminés et mobilisés : ne plus subir, se faire entendre et devenir acteur de notre avenir.   


  • Faire barrage au FN était une priorité absolue . Mais cette élection a porté à  la présidence un représentant de la finance et du libéralisme. La CGT œuvrera pour défendre d'autres choix, agir pour le progrès social et un monde de paix. 


  • Dans le document ci-dessous vous trouverez les emplois repères corrrespondants aux différents niveaux de qualification. Par exemple pour la grille E : les ASD sont au niveau 3E, les IDE niveau 6E, kinésithérapeutes et ergothérapeutes niveau 6E, éducateurs niveau 5E... 


  • Pour calculer votre salaire :

    • Adittionner le niveau de qualification + points d'expérience + points de compétence. Le nombre de points ainsi trouvé s'appelle le coefficient développé. 
    • Mutiplier le à la valeur du point (7,24342) et vous obtenez le montant de votre salaire brut. 


  • Dans notre institution, il existe plusieurs grilles de salaires en fonction des groupes de métiers. Les principales pour les UGECAM sont la grille E pour les professions médicales, para-médicales et éducatives, la grille A des employés et cadres  (fonctions administratives, techniques et ASH) et la grille des informaticiens. 

    Chaque grille comprend différents niveaux de qualification (en fonction des emplois) exprimés en points, avec un niveau d'embauche (de qualification) et un niveau maximum pouvant être atteint. Le déroulement de carrière s'opère par l'obtention de points d'expérience (2 par an avec un maximum de 50) et de points de compétence délivrés à discrétion par l'encadrement et les directions!

    La dernière classification date de 2004, ses conséquences sont lourdes pour les salariés, elle s'est soldée par une perte importante de pouvoir d'achat (introduction des points de compétence et baisse des augmentations systématiques liées à l'ancienneté). La CGT n'a pas été signataire de cette classification, qui nous montre tous les jours ses méfaits.

    Protocole d'accord Ucanss classification du 30 novembre 2004 : http://extranet.ucanss.fr/contenu/public/EspaceUcanss/services/textes_documents/textes_conventionnels/PA30112004/PA30112004.html


  • La dernière négociation sur les salaires s'est soldée par une misère : O,65% d'augmentation de la valeur du point Salaires à compter du 1er mai 2017. Quel mépris de la part de notre employeur envers les salariés de la sécu qui de plus subissent des dégradations inquiétantes de leurs conditions de travail (sous-effectif, stress, souffrance au travail...). La CGT a dénoncé cette politique salariale d'austérité et refuse d'accepter cette rigueur qui provoque un appauvrissement généralisé de tous les salariés de l'institution. 

    Vous aurez bien du mal à constater sur votre fiche de paye une telle augmentation microscopique!! La valeur du point passant de 7,20738  à 7,24342 euros. 

    Vous trouverez dans le menu "Rubriques" à l'item "Salaires" toutes les infos sur notre classification, nos grilles salariales, les référentiels emploi et le calcul  de nos salaires. 


  • 2 films à voir-"La Sociale" de Gilles Perret : En racontant l’étonnante histoire de la Sécurité sociale (fondée en huit mois, à la libération, dans un pays ruiné), la Sociale, rend justice à ces héros oubliés (Ambroise Croizat ministre du CNR, militants de la CGT...2 films à voir) mais aussi à une utopie toujours en marche et dont bénéficient 65 millions de français. "La Sociale", n'est pas un film sur le passé, il est toujours d'actualité, car ce qui s'est joué hier, se joue toujours aujourd'hui.

    -"Corporate" de Nicolas Silhol : La compression d'effectif, la souffrance au travail et le harcèlement comme thématiques principales, abordées à travers l'histoire d'une jeune responsable des ressources humaines, une "killeuse", confrontée au suicide d'un salarié.


  • Les salariés de notre UGECAM exposés à un travail penible (IDE-ASD-ASH-Réeducateurs-travail de nuit...) viennent de recevoir par courrier le nombre de points leur étant attribué sur leur compte pénibilité.

    PénibilitéTout employeur a une obligation de prévention de la pénibilité au travail. Lorsqu'un salarié est exposé à des facteurs de risque, l'employeur doit établir une déclaration et mettre en place un compte  personnel de prévention de la Pénibilité (CPPP). Les salariés concernés obtiennent chaque année un nombre de points relatif à la pénibilité de leur travail (avec un maximum cumulé de 100 points) qu'ils pourront utiliser, sous certaines conditions, pour la formation professionnelle (réorientation), travail à temps partiel ou un départ anticipé à la retraite.

    Vous trouverez en cliquant sur l'image une fiche synthétique explicative du compte pénibilité, et dans le menu "Rubriques" à l'item "Compte Pénibilité" un dossier plus complet. 


  • Suite aux résultats du premier tour des élections présidentielles qui confirment des risques pour la démocratie, les droits des salariés et des citoyens, vous trouverez dans le lien ci-dessous la déclaration de la Commission Exécutive Confédérale CGT  du 25 avril 2017. 

    Télécharger « declaration-CGT-25042017.pdf »


  • Suite à l'annonce d'une réorganisation des services 3Nord et 4Est, les salariés ont exprimé leur inquiétude, notamment en terme de charge de travail, d'organisation, de roulement et de planning.Val Rosay : Pétition d'alerte sur les réorganisations en cours

    Une pétition a été massivement signée (par plus de 95% des agents concernés), puis  déposée mardi 25 avril auprès de la direction, de la direction des soins et de la responsable RH. La CGT veillera à ce que l'expression des salariés soit prise en compte dans les décisions pour qu'enfin les réorganisations se fassent avec eux et pas contre eux.