• 44,5% des salariés de l’UGECAM Rhône-Alpes en grève le jeudi 19 janvier. On lâche rien ! On  poursuit et amplifie la mobilisation. Toutes et Tous en grève et en manifestation le 31 janvier 

     


  • Signez la pétition contre la réforme des retraites Le gouvernement a annoncé le report de l’âge de la retraite à 64 ans avec un allongement accéléré de la durée de cotisation. Cette mesure est injustifiée : le rapport du Conseil d’orientation des retraites (COR) l'indique clairement, le système de retraites n’est pas en danger. Il n’y a aucune urgence financière. Cette réforme va frapper de plein fouet l’ensemble des travailleurs, et plus particulièrement ceux qui ont commencé à travailler tôt, les plus précaires, dont l'espérance de vie est inférieure au reste de la population, et ceux dont la pénibilité des métiers n'est pas reconnue. Elle va aggraver la précarité de ceux n’étant déjà plus en emploi avant leur retraite, et renforcer les inégalités femmes-hommes. Ce projet gouvernemental n'a rien d'une nécessité économique, c'est le choix de l'injustice et de la régression sociale.Renforcer notre système de retraites nécessite en revanche des mesures de progrès et de partage des richesses.

    D’autres solutions sont possibles ! Je soutiens la mobilisation intersyndicale et je m’oppose à cette réforme : « je signe la pétition »

    Mobilisation unitaire contre la réforme des retraites : Pétition et Manifestation jeudi 19 janvier 


  • Toutes et Tous en grève le jeudi 19 janvier pour s’opposer à cette régression sociale


  • Sortie aujourd’hui du dernier numéro de notre journal « CGT Info », diffusé également en version papier dans tous les établissements.



  • Bonne Année 2023




  • 2022 n'est pas une année plus glorieuse que les précédentes en matière de violences faites aux femmes. Elle a vu :  le viol utilisé en arme de guerre en Ukraine, la liberté des Afghanes bafouée, de jeunes iraniennes mourir pour revendiquer la liberté de disposer de leur corps et de leur vie, des agissements sexistes et sexuels dans tous les lieux de pouvoirs, des blagues graveleuses et propos injurieux dans les sphères publique et privé, toujours autant de précarité dans le travail avec des salaires inférieurs à ceux des hommes et 108 féminicides en France depuis le début de l'année. Télécharger « Courrier Départemental n°9 du 21 11 2022.pdf »

    Il est temps au 21èùme siècle d'abolir le patriarcat, ce système de domination qui engendre capitalisme, racisme, colonialisme et destruction de la planète. L'égalité femmes-hommes dans notre société est loin d'être acquise. En tant que syndicat CGT nous devons activement contribuer à cette transformation sociale, dans le monde du travail mais aussi dans notre propre organisation et dans toutes les sphères où nous intervenons.

    Notre organisation syndicale se joint et appelle à la mobilisation organisée par le collectif des droits des femmes du Rhône : samedi 26 novembre à 14h place Bellecour à Lyon.


  • Au mépris de l'intérêt général, la recours exponentiel aux cabinets conseil privés sur les politiques publiques influence lourdement les Influence des cabinets privés : la CGT porte plainteréformes de l'état et dégrade les conditions de travail des agents. La CGT porte plainte à ce sujet auprès du parquet financier. Cette plainte s'appuie sur le rapport de la mission sénatoriale concernant l'influence des cabinets sur les politiques publiques qui a mis en lumière l'explosion de cette forme de privatisation et pointé des comportements susceptibles de recevoir une qualification pénale. Le coût du recours à ces cabinets conseil a dépassé le milliard d'euros en 2021, ce qui aurait  pu financer l'embauche de 200000 agents. Il sont intervenus sur la plupart des grandes réformes de l’État dans le cadre de la transformation de la fonction publique, de la santé, de l'enseignement, de la justice, des finances publiques, des politiques climatique et la liste est longue !

    Les avocats de la CGT qualifient pénalement les faits de détournement de fonds, trafic d'influence, prise illégal d’intérêt, favoritisme, abus de confiance....



  • Cette année, et encore plus que les années précédentes, l’attribution des points de compétence entraîne son lot Points de Compétence : la colère monte !de colère, d’incompréhension et d’injustice. Alors que la revalorisation, largement insuffisant,  de la valeur du point de 3,5% au 1 octobre, bien en dessous de l’inflation, ne permettra en rien de corriger la perte de pouvoir d’achat subie depuis une dizaine d’années, l’attribution des points de compétence revêt une importance toute particulière. Mais force est de constater que cette année encore la politique d’attribution reste totalement opaque, injuste et incompréhensible. Rappel : tout salarié n’en ayant pas obtenu depuis 3 ans, peut demander un examen personnalisé de sa situation (exemple de courrier pour faire cette demande : Télécharger « contestation points de compétence.pdf »)

    Notre syndicat a inscrit à l’agenda des NAO (Négociations Annuelles Obligatoires) une négociation sur la politique d’attribution. Au regard de la perte de pouvoir d’achat, de la dégradation des conditions de travail et de l’investissement exceptionnel de l’ensemble du personnel, nous revendiquons une politique d’attribution beaucoup plus juste, transparente et généreuse. Nous espérons avancer rapidement avec une rallonge d’attributions sur cette année et de nouvelles modalités d’attribution. Il en va de la sérénité même de nos établissement.



  • La CGT négocie un Choc de Reconnaisance et d'AttractivitéDémissions successives, difficultés de recrutement, dégradation inquiétante des conditions de travail, souffrance au travail, burn-out, rémunérations insuffisantes... Notre UGECAM s'enferme depuis plusieurs mois dans cette spirale infernale qui met en danger la santé des salariés, la qualité des prises en charge et la pérennité même de nos établissements. Il est urgent de réagir !

    Au niveau des salaires, ce n’est pas la revalorisation largement insuffisante de 3.5% (en dessous de l'inflation) qui va permettre d'inverser la tendance. Bien au contraire le pouvoir d'achat des salariés va à nouveau plonger après une perte régulière depuis déjà une dizaine d'années. La fédération CGT demande la réouverture immédiate des négociations et réaffirme sa revendication d'une valeur du point à 10 euros (Télécharger « Courrier CGT à l’UCANSS.pdf »)

    Au niveau local, lors des NAO, notre syndicat a déposé 5 revendications en vu d'améliorer la situation, appelé choc de reconnaissance et d'attractivité  :  rallonge de 10% de points de compétence, élargissement et application systématique des compensations en mode dégradé, forfait mobilité d'un minimum de 500 euros, le Ségur pour tous et tickets restaurant pour les salariés de nuit.

    Nous espérons vivement que toutes ces revendications aboutiront par la négociation avant que la colère n'explose !




  • Très forte mobilisation sur notre UGECAM : les réponses doivent être à la hauteur ! Nous étions plus de 39% de grévistes sur notre UGECAM, jeudi Très forte mobilisation sur notre UGECAM : les réponses doivent être à la hauteur ! 29 septembre, pour nos salaires et conditions de travail. Plusieurs salariés, malgré la pluie, étaient aussi dans la rue pour manifester. Cette très forte mobilisation montre la détermination des salariés de l’UGECAM à obtenir des réponses à la hauteur de leurs attentes : revalorisation conséquente de la valeur du point, attribution suffisante de points de compétence, obtention de l’indemnité  mobilité….  



  • La CGT réclame une réelle réflexion autour des salaires, et non pas un saupoudrage de mesurettes cache misèreJeudi 29 septembre : Mobilisation nationale pour nos salaires….. Dans un contexte inflationniste très important, remplir son réfrigérateur, se déplacer, accéder à la culture, partir en vacances… devient de plus en plus difficile pour beaucoup d’entre nous. Et si le code du travail prévoit une indexation du SMIC en fonction de l’inflation, en revanche il ne prévoit pas l’indexation des salaires sur l’augmentation du SMIC. Résultat de plus en plus de salariés ont une rémunération très proche du SMIC, c’est un appauvrissement généralisé de l’ensemble du personnel qui s’est installé et s’amplifie depuis des années.

    Dans ce contexte, la CGT appelle à une mobilisation nationale le jeudi 29 septembre avec des manifestations sur tout le territoire. Pour une augmentation  significative de nos salaires, avec une valeur du point à 10€.

    Toutes et Tous en Grève jeudi 29 septembre 


  • Sortie aujourd’hui du dernier numéro de notre journal « CGT Info », diffusé également en version papier dans tous les établissements.


    • Une Rentrée Active : Salaires - Conditions de travail- Mobilité ...Salaires : négociation  nationale qui débutera le 20 septembre à l’UCANSS, avec comme revendication pour la CGT la revalorisation de la valeur du point à 10€ afin de compenser la perte de pouvoir d’achat subie depuis une dizaine d’années et faire face à l’inflation.
    • Ségur : environ 10% des salariés (personnel administratif et logistique des établissements médico-sociaux et l’ensemble des salariés du siège) en sont exclus. Cette situation totalement injuste n’est plus tenable. La CGT demande un budget spécifique pour corriger cette différence de traitement et revaloriser les salaires des oubliés du Ségur.
    • Mobilité : depuis plusieurs années, notre syndicat demande une négociation sur l’accompagnement des déplacements domicile/travail. Axée sur 2 volets : un forfait mobilité durable (co-voiturage, vélo…) et un forfait kilométrique pour les déplacements nécessitant un véhicule (situation géographique des établissements, horaires de travail...).
    • Points de compétence : alors que chaque année la campagne d’attribution de points de compétence suscite colère et incompréhension, nous souhaitons la mise en place d’une procédure d’attribution plus juste et transparente. Refusée depuis plusieurs années par nos directions, préférant un système totalement opaque, nous espérons au regard de l’enjeu actuel sur les rémunérations avancer sur ce dossier.
    • Compensations en mode dégradé : revendiquées et obtenues par notre syndicat pour compenser les situations de travail dégradées, conséquences des difficultés de recrutement. Un bilan sera fait sur sa mise en place, le respect des engagements de notre UGECAM et la poursuite voir l’élargissement du processus. 

  • Après "Les jours heureux", "La Sociale" et "Debout les femmes", Gilles Perret revient avec un nouveau film "Reprise en main" : Comme son père avant lui, Cédric travaille dans une entreprise de mécanique de précision en Haute-Savoie. L'usine doit être de nouveau cédée à un fonds d’investissement. Épuisés d'avoir à dépendre de spéculateurs cyniques, Cédric et ses amis d'enfance tentent l'impossible : racheter l'usine en se faisant passer pour des financiers. A voir absolument ! En cliquant sur le lien suivant, vous trouverez toutes les séances de diffusion en avant première sur notre région : https://www.auvergnerhonealpes-cinema.fr/fr/film-reprise-en-main.html


  • Le Front Populaire, c'est avant tout dans la mémoire collective les congés payés, mais aussi les 40 heurs, les conventions collectives... Pour la première fois un gouvernement de gauche (conduit par Léon Blum), suite aux mobilisations et revendications des ouvriés et salariés organisées  par la CGT, arrachait au patronat et aux forces de droite coalisées les premiers grands acquis sociaux que le monde du travail doit aujourd'hui âprement défendre.

    Nous vous souhaitons de très Bonnes Vacances. N'oublions pas que ces congés ont été obtenus grâce aux luttes et à la mobilisation de nos ainés. Aujourd'hui profitions de cet acquis durement arraché, mais n'oublions pas que rien n'est  jamais acquis et qu'il faut toujours lutter pour les défendre. Bon repos à Toutes et Tous. Nous vous retrouvons à la rentrée, pour l'amélioration de nos conditions de travail et la revalorisation de nos salaires !



  • Salaires - Conditions de Travail : Et Nous ?La tension est déjà maximale sur nos établissements, et la période d'été s'annonce encore plus compliquée, voir explosive. Manque de personnel, difficultés de recrutement, burn-out, rémunérations insuffisantes.... On demande toujours au personnel de faire plus et mieux avec moins ! Cette situation, qui perdure depuis plusieurs mois, a atteint ses limites, des dysfonctionnements majeurs s'installent mettant en danger la santé des salariés et affectent la qualité des prises en charge. Redevenir attractif, pour fidéliser et attirer les professionnels est non seulement nécessaire mais une urgence. Cela passe par une revalorisation conséquente de nos rémunérations et une amélioration des conditions de travail.

    Malheureusement, les réponses sont loin d'être à la hauteur des enjeux. Le Ségur, délivré à géométrie variable, un pansement insuffisant pour panser les plaies, et les mesures salariales unilatérales annoncées par notre employeur (mesures bas salaires dont ne bénéficieront qu'une poignée de salariés, et le complément de 200 euros d'intéressement) un cache-misère !

    Ce sont des mesures fortes qu'il faut mettre en place et au plus vite : Revalorisation conséquente de la valeur du point et le Ségur pour tous qui permettront de répondre à la crise actuelle. L'intersyndicale dans un communiqué commun a  alerté le ministère sur l'emploi et les salaires dans notre institution : Télécharger « Communiqué commun Intersyndicale.pdf »


  • Depuis des années les professionnels de santé se mobilisent pour dénoncer la dégradation de leurs conditions deLa santé et la protection sociale en danger : Carte de fermeture des lits travail ainsi que celle de la qualité et de la sécurité des prises en charge. En vain ! Les fermetures de lits et de service d'urgence sont le révélateur d'un système de santé qui craque de partout. Aucune décision n'a été prise pour stopper cette marche inéluctable vers un effondrement de notre système de santé. Au contraire, le gouvernement et les ARS continuent à imposer des restrictions budgétaires structurelles et refusent les revalorisations salariales. Il n'est plus possible pour le gouvernement de se dédouaner de la responsabilité qui lui incombe de garantir à chaque citoyen une prise en charge de qualité et de proximité sur l'ensemble du territoire. Il y a urgence à répondre par des mesures fortes et immédiates en allouant des moyens supplémentaires et significatifs. Il y urgence à améliorer les conditions de travail et revaloriser les salaires des professionnels pour rendre nos métiers attractifs et empêcher la fuite massive des personnels. Ce n'est pas d'une énième mission flash dont nous avons besoin, mais des moyens nécessaires et conséquents pour répondre aux besoins de la population en terme de santé et aux attentes des salariés.

    La CGT santé effectue un recensement des fermetures de lits et de service. Vous accéderez à la carte interactive en cliquant sur ce lien: Carte de fermeture de lits - CGT Santé Action Sociale




  • Baromètre économique et social 2022Pour la troisième année consécutive, la CGT publie son baromètre économique et social, un outil pour comprendre les chiffres et mener la bataille des idées. Dette publique, dividendes, financement de la Sécurité Sociale, inégalités et patrimoine, pauvreté, chômage…. Nous sommes assommés par une multitude de données économiques et sociales, trop souvent accaparées par un petit nombre d’experts. Mais l’économie n’est pas qu’une affaire de spécialistes ! 
    Comprendre les chiffres, c’est se donner les moyens de faire entendre une autre voix et ouvrir d’autres perspectives et alternatives. Contribuer à comprendre le présent et penser l’avenir de notre économie, voilà à quoi doit servir ce baromètre économique et social. 
    Les indicateurs utilisés montrent la cohérence globale de la démarche CGT : justice sociale, efficacité économique et environnementale sont intrinsèquement liées. Une autre répartition des richesses et du travail est possible.

    Pour consulter le baromètre : Télécharger « Baromètre éco 2022 2.pdf »


  • Avec des prix en hausse de 5% sur un an, le risque de voir des pans entiers de la population tomber dans Inflation : Il faut augmenter les salaires !la pauvreté est élevé. L’inflation doit entraîner des hausses systématiques de salaires. En 2021, la rémunération moyenne des patrons du CAC 40 s’est élevée et à 8,7 millions d´euros, presque le double par rapport à 2020, alors que la crise sanitaire contraignait les budgets ! Pendant ce temps, dans les rayons ou à la pompe, les prix flambent. Si cette inflation va provoquer une revalorisation automatique du SMIC, qui est passé de 1269€ à 1302,64€ le 1er mai, nous assistons à un tassement des grilles salaires, avec de plus en plus de niveaux en dessous du SMIC, et beaucoup d’autres se retrouvant juste au niveau duSMIC !
    C’est exactement le cas sur notre grille salariale, avec 3 niveaux de rémunération  en dessous du SMIC, et de plus en plus de professionnels qui rémunérés juste au SMIC.  
    Il devient urgent de revaloriser la valeur du point. La CGT revendique le point à 10€ tout de suite ! 





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique