• Le Front Populaire, c'est avant tout dans la mémoire collective les congés payés, mais aussi les 40 heurs, les conventions collectives... Pour la première fois un gouvernement de gauche (conduit par Léon Blum), suite aux mobilisations et revendications des ouvriés et salariés organisées  par la CGT, arrachait au patronat et aux forces de droite coalisées les premiers grands acquis sociaux que le monde du travail doit aujourd'hui âprement défendre.

    Nous vous souhaitons de très Bonnes Vacances. N'oublions pas que ces congés ont été obtenus grâce aux luttes et à la mobilisation de nos ainés. Aujourd'hui profitions de cet acquis durement arraché, mais n'oublions pas que rien n'est  jamais acquis et qu'il faut toujours lutter pour les défendre. Bon repos à Toutes et Tous. Nous vous retrouvons à la rentrée, pour l'amélioration de nos conditions de travail et la revalorisation de nos salaires !



  • Salaires - Conditions de Travail : Et Nous ?La tension est déjà maximale sur nos établissements, et la période d'été s'annonce encore plus compliquée, voir explosive. Manque de personnel, difficultés de recrutement, burn-out, rémunérations insuffisantes.... On demande toujours au personnel de faire plus et mieux avec moins ! Cette situation, qui perdure depuis plusieurs mois, a atteint ses limites, des dysfonctionnements majeurs s'installent mettant en danger la santé des salariés et affectent la qualité des prises en charge. Redevenir attractif, pour fidéliser et attirer les professionnels est non seulement nécessaire mais une urgence. Cela passe par une revalorisation conséquente de nos rémunérations et une amélioration des conditions de travail.

    Malheureusement, les réponses sont loin d'être à la hauteur des enjeux. Le Ségur, délivré à géométrie variable, un pansement insuffisant pour panser les plaies, et les mesures salariales unilatérales annoncées par notre employeur (mesures bas salaires dont ne bénéficieront qu'une poignée de salariés, et le complément de 200 euros d'intéressement) un cache-misère !

    Ce sont des mesures fortes qu'il faut mettre en place et au plus vite : Revalorisation conséquente de la valeur du point et le Ségur pour tous qui permettront de répondre à la crise actuelle. L'intersyndicale dans un communiqué commun a  alerté le ministère sur l'emploi et les salaires dans notre institution : Télécharger « Communiqué commun Intersyndicale.pdf »


  • Depuis des années les professionnels de santé se mobilisent pour dénoncer la dégradation de leurs conditions deLa santé et la protection sociale en danger : Carte de fermeture des lits travail ainsi que celle de la qualité et de la sécurité des prises en charge. En vain ! Les fermetures de lits et de service d'urgence sont le révélateur d'un système de santé qui craque de partout. Aucune décision n'a été prise pour stopper cette marche inéluctable vers un effondrement de notre système de santé. Au contraire, le gouvernement et les ARS continuent à imposer des restrictions budgétaires structurelles et refusent les revalorisations salariales. Il n'est plus possible pour le gouvernement de se dédouaner de la responsabilité qui lui incombe de garantir à chaque citoyen une prise en charge de qualité et de proximité sur l'ensemble du territoire. Il y a urgence à répondre par des mesures fortes et immédiates en allouant des moyens supplémentaires et significatifs. Il y urgence à améliorer les conditions de travail et revaloriser les salaires des professionnels pour rendre nos métiers attractifs et empêcher la fuite massive des personnels. Ce n'est pas d'une énième mission flash dont nous avons besoin, mais des moyens nécessaires et conséquents pour répondre aux besoins de la population en terme de santé et aux attentes des salariés.

    La CGT santé effectue un recensement des fermetures de lits et de service. Vous accéderez à la carte interactive en cliquant sur ce lien: Carte de fermeture de lits - CGT Santé Action Sociale




  • Baromètre économique et social 2022Pour la troisième année consécutive, la CGT publie son baromètre économique et social, un outil pour comprendre les chiffres et mener la bataille des idées. Dette publique, dividendes, financement de la Sécurité Sociale, inégalités et patrimoine, pauvreté, chômage…. Nous sommes assommés par une multitude de données économiques et sociales, trop souvent accaparées par un petit nombre d’experts. Mais l’économie n’est pas qu’une affaire de spécialistes ! 
    Comprendre les chiffres, c’est se donner les moyens de faire entendre une autre voix et ouvrir d’autres perspectives et alternatives. Contribuer à comprendre le présent et penser l’avenir de notre économie, voilà à quoi doit servir ce baromètre économique et social. 
    Les indicateurs utilisés montrent la cohérence globale de la démarche CGT : justice sociale, efficacité économique et environnementale sont intrinsèquement liées. Une autre répartition des richesses et du travail est possible.

    Pour consulter le baromètre : Télécharger « Baromètre éco 2022 2.pdf »


  • Avec des prix en hausse de 5% sur un an, le risque de voir des pans entiers de la population tomber dans Inflation : Il faut augmenter les salaires !la pauvreté est élevé. L’inflation doit entraîner des hausses systématiques de salaires. En 2021, la rémunération moyenne des patrons du CAC 40 s’est élevée et à 8,7 millions d´euros, presque le double par rapport à 2020, alors que la crise sanitaire contraignait les budgets ! Pendant ce temps, dans les rayons ou à la pompe, les prix flambent. Si cette inflation va provoquer une revalorisation automatique du SMIC, qui est passé de 1269€ à 1302,64€ le 1er mai, nous assistons à un tassement des grilles salaires, avec de plus en plus de niveaux en dessous du SMIC, et beaucoup d’autres se retrouvant juste au niveau duSMIC !
    C’est exactement le cas sur notre grille salariale, avec 3 niveaux de rémunération  en dessous du SMIC, et de plus en plus de professionnels qui rémunérés juste au SMIC.  
    Il devient urgent de revaloriser la valeur du point. La CGT revendique le point à 10€ tout de suite ! 



  • Immense victoire pour la CGT sur les 2 collèges (employés et cadres) où nous avons remporté les 3 sièges 

    Résultats des Élections des Représentants du Personnel au Conseil



  • Cette année le 1er mai aura une connotation toute particulière. La situation économique et sociale marquée parUn 1er mai revendicatif ! l’aggravation des inégalités et la baisse du pouvoir d’achat se conjugue avec la crise écologique qui s’accélère, une crise sanitaire toujours présente et une guerre sur notre continent. Nous traversons une période où plus que jamais les idéaux de justice, de solidarité, de redistribution, d’écologie et de paix doivent être au cœur de nos revendications. Tract CGT : Télécharger « Tract-1er-mai.pdf »

    C’est pourquoi la CGT appelle, avec FO, la FSU, SUD et l’UNEF à un 1er mai revendicatif.  
    Manifestation dimanche 1er mai : 10h30 place Jean Macé 


  • La situation est grave, en France l’extrême droite est aux portes de l’Elysée. Il est de notre responsabilité de dire que Présidentielles : Pas une voix du monde du travail à l’extrême droitela politique de régression sociale, en soutien permanent du patronat, menée durant ce quinquennat comme ceux qui ont précédé, porte en conscience la responsabilité de l’extrême droite. Ne pas répondre aux légitimes exigences sociales des salariés d’augmenter les salaires ou encore s’entêter à maintenir le projet de retraites à 65 ans, serait lourd de conséquences. Malgré les applaudissements et les discours pompeux, le gouvernement a poursuivi la destruction des services publics alors que ceux-ci sont indispensables pour assurer l’égalité d’accès de toutes et tous à la santé, à l’éducation, à la culture.  
    Surfant sur les divisions et la désespérance sociale, les partis d’extrême droite ont cumulé plus de 32% des suffrages exprimés au 1re tour. La CGT réaffirme que ces partis et leurs programmes vont à l’encontre du monde du travail. L’extrême droite est la pire ennemie des travailleurs, des grèves et des syndicat …. Lire le communiqué de la confédération CGT : Télécharger « 22 04 12 - Elections présidentielles - Déclaration de la CGT.pdf »

    Lire aussi la tribune commune CGT/CFDT (Martinez/Berger) publiée dans le Journal du Dimanche, du 17 mai, en cliquant sur l’image. 


  • Sortie aujourd’hui du dernier numéro de notre journal « CGT Info », diffusé également en version papier dans tous les établissements.

     


  • Les UGECAM dans un mouchoir de poche ! 1009,18€ brut (pour un temps plein - sans absence pénalisante) sur notre UGECAM. La prime d’intéressement n’est pas du salaire et encore moins une augmentation! La CGT demande depuis sa création  la transformation de cette prime en 1/2 mois de salaire (avec un montant minimum de 1000€), pour corriger son caractère aléatoire, injuste et non contributif  :Télécharger « Flash info Primes d'intéressement.pdf »

    Prime d’intéressement sur les UGECAM


  • Des mesures urgentes s’imposent pour répondre à la volonté de vivre dignement de son travail et à la volonté Pétition : Salaires… pour des mesures visant justice et efficacité de justice sociale. La majorité de celles et ceux qui ont fait fonctionner le pays pendant ces deux années de crise sanitaire ont des salaires définitivement trop bas pour faire face aux prix qui s’envolent : énergie, logement, nourriture… 
    Sur la même période, les 1% les plus riches ont vu leur niveau de vie augmenter, quand les ménages les plus modestes ont perdu du pouvoir d’achat ! La fortune des milliardaires a augmenté de 86%, et depuis le début de la pandémie 4 millions de personnes supplémentaires se retrouvent en situation de grande vulnérabilité. 
    Il est temps, sans attendre après les promesses électorales, car c’est aujourd’hui que des millions de français vivent dans l’incertitude de leur avenir d’exiger l’augmentation des salaires !

    Signer la pétition : https://www.cgt.fr/petition/petition-salaires-carburants-isf-pour-des-mesures-sociales-et-fiscales-visant-justice-et-efficacite



  • ASalaires : près l’annonce du dégel du point d’indice dans la fonction publique, nous attendions une mesure similaire sur la valeur du point dans notre institution. Mais lors de la réunion de négociation nationale du 15 mars, notre employeur annonce que la seule nouveauté sera un complément d’intéressement de 200€ brut. 
    Cette proposition est méprisante dans un contexte de forte inflation (entre 3,7 et 4,4% pour 2022 selon la Banque de France). Depuis une dizaine d’année, nous subissons une perte de pouvoir inquiétante, et une paupérisation des salariés de la Sécurité Sociale. Cf. tableau ci joint qui montre le décrochage entre l’évolution de nos salaires et les évolutions du SMIC et de l’inflation. 
    Les salariés ne demandent pas l’aumône. La seule mesure de justice sociale est l’augmentation de la valeur du point. Sur ce sujet notre employeur joue la montre, en prétextant une concertation cet été. La CGT n’est pas dupe , cette annonce est purement électoraliste. On ne peut pas se contenter d’une promesse électorale, qui de plus ne nous concerne pas directement et demande une augmentation de la valeur du point.

    Pour la CGT, la négociation n’est donc pas close ! Si nous ne sommes pas entendus, nous poursuivrons la lutte  et proposerons  différentes actions pour nous faire entendre !


  • Le 10 mars, s’est tenu le congrès annuel de notre syndicat. 75 salariés, parmi nos 150 adhérents étaientCongrès de notre syndicat présents. Tous les établissements et professions étaient représentés. Nous avons pu échanger et débattre sur les difficultés et problématiques locales, mais aussi les enjeux du monde sanitaire et médico-social, avec les difficultés de recrutements essentiellement liées aux rémunérations insuffisantes, à la dégradation constante de nos conditions de travail et à la perte de sens de nos missions toujours conditionnées par des impératifs budgétaires.

    Au delà des négociations nationales actuelles sur la revalorisation de nos salaires, nous avons défini 3 revendications et négociations à porter localement auprès de notre direction générale : 

    • Modalités d’attributions des points de compétence et promotions
    • Compensations en mode dégradé 
    • Les oubliés du Ségur 

    Nous espérons avancer rapidement sur ces 3 points, indicateurs d’égalité et de reconnaissance professionnelles. 


  •  


  • Le 8 mars, la journée internationale des droits des femmes sera une fois de plus l’occasion de manifester en faveur de l’égalité professionnelle et salariale entre les hommes et les femmes (aujourd’hui l’écart salarial est de 25% au détriment des femmes). Précarité, bas salaires, temps partiels subis restent encore et toujours l’apanage des femmes. Si l’arsenal législatif n’a cessé de s’étoffer depuis 1983 (premières lois d’Yvette Roudy), la réalité montre que l’objectif d’égalité est loin d’être atteint. 
    Pour l’atteindre, la CGT propose notamment de revaloriser les métiers à prédominance féminine (en particulier ceux du lien et du soin), de supprimer les écarts de rémunération sur l’ensemble des éléments de négociations et d’établir une obligation de résultat en sanctionnant les employeurs qui discriminent.  
                                                   La CGT appelle à la mobilisation le mardi 8 mars :    
                 14h devant l’ARS  - 16h30 place des Terreaux - 18h manifestation jusqu’à Bellecour 


  • Jeudi 17 février se tenaient 2 réunions importantes pour nos rémunérations. Une à ´lUCANSS sur les salaires desSalaires - Ségur : Une fin de semaine entre chaud et froid ! salariés de la Sécurité Sociale et une autre sur les professions du social et l’éducatif, des oubliés du Ségur dans le médico-social.

    • Ségur dans le médico-social : l’annonce tant attendue a été faite ce matin, les travailleurs sociaux et éducatifs des établissements médico-sociaux à but non lucratif  bénéficieront à compter du 1 avril des 183€, au même titre que leurs collègues des professions du soin. 70% sera financé par l’état et 30% par les départements. Si c’est une bonne nouvelle, la CGT n’oublie pas qu’il reste encore des oubliés du Ségur (personnel administratif et logistique du médico-social et ceux du siège) pour lesquels nous poursuivons la lutte pour l’obtention de cette revalorisation pour tous.
    • Salaires et revalorisation de la valeur du point : et encore une négociation qui n’en est pas une ! Notre employeur s’accroche à ces mesurettes, qui ne bénéficieront qu’à 17% des salariés. La CGT, avec les autres syndicats, refuse fermement cette proposition inadmissible. Compte tenu de la résistance, et de la mobilisation du personnel, notre employeur annonce une nouvelle réunion après le 9 mars. Télécharger « Flash info Salaire 17 février 2022.pdf »

    La CGT ne lâche rien ! Revalorisation de la valeur du point et le Ségur pour tous !


  • En France la fortune des milliardaires a augmenté de 86% depuis, le début de la pandémie. Cette hausse représente une somme de 236 milliard d'euros, soit asUne explosion historique des inégalitéssez d'argent pour quadrupler le budget de l’hôpital public ou distribuer un chèque de 3500 euros à chaque français ! En 19 mois de crise sanitaire, les richesses de ces grandes fortunes ont augmenté plus rapidement qu'en 10 ans (chiffres issus du nouveau rapport d'Oxfam sur les inégalités). En même temps les grandes entreprises cotées en bourse ont réalisé en 2021 des profits historiques, reversés principalement aux seuls actionnaires !

    Ces chiffres de l’égalité profits sont indécents. Si les milliardaires se sont enrichis, "c'est principalement en raison de l'argent public versé sans conditions par le gouvernements et les banques centrales dont ils ont pu profiter grâce à une montée en flêche des cours des actions" explique le porte parole d'Oxfam France. Ces chiffres sont à mettre en regard de ceux qui montrent l'intensification de la pauvreté. : 4 millions de personnes supplémentaires sont en situation de vulnérabilité à cause de la crise sanitaire.

    Réforme de l'assurance chômage, baisse des APL, coupes dans les budgets des hôpitaux... Sous la présidence Macron, les 1% les plus riches ont vu leur niveau de vie augmenter de 3 %, quand les 5% des ménages les plus modestes ont perdu 0.5% de pouvoir d'achat ! La différence de traitement entre ces deux pans de la société est dangereuse et intolérable. Vous avez dit Président des riches ?!!  Partage des richesses - Augmentation des salaires 



  • L'or gris, le business de la honte Le 26 janvier 2022, Victor Castanet, journaliste indépendant et réalisateur de documentaires, publie une enquête portant sur le système du groupe Orpéa intitulée "Les fossoyeurs" où sont mis en évidence des agissements frauduleux touchant le monde politique et économique. Dans cet ouvrage, des témoignages apportent des éléments sur la maltraitance institutionnelle, la fraude aux élections professionnelles, la mise en place d'un syndicat maison, le climat managérial délétère imposé par les plus hauts dirigeants du groupe. Le syndicat CGT d'Orpéa dénonce depuis des années les conditions de travail et de prise en charge des résidents. De nombreuses alertes et plaintes ont été faites auprès de tutelles : ARS, Inspection du travail, Ministère de la Santé. Sans que rien ne change... La Fédération Santé Action Sociale CGT, au vu des révélations de cet ouvrage, se réserve le droit de poursuivre le groupe en justice.

    Orpéa, Korian : même combat ! La CGT Korian interpelle officiellement la direction générale du groupe pour qu'elle s'explique sur les graves accusations dénoncées dans le livre "Les fossoyeurs". Comme son concurrent, Korian est accusé de malversations financières sur des rétrocommissions effectuées avec de l'argent public, économies sur la masse salariale ... « Communiqué presse CGT.pdf »

    La CGT demande officiellement la nationalisation de ces groupes privés lucratifs, dont le seul objectif est de s'enrichir avec des mégaprofits faits sur le dos des résidents et des financements de l'argent public.


  •               



  • Sortie aujourd’hui du dernier numéro de notre journal « CGT Info », diffusé également en version papier dans tous les établissements.

     


  • Pétition en ligne : Augmentation de la valeur du point
    Vous pouvez signer  la pétition en ligne pour la revalorisation de la valeur du point dans la sécurité sociale :

     https://www.change.org/augmentez-la-valeur-du-point-pour-tous-les-salariés 


  • La crise sanitaire a mis en lumière les maux de notre système de santé. Ils prennent leurBonne Année 2022 source dans les politiques successives dont le seul objectif était la réduction des coûts. Le personnel a été mis à rude épreuve, il est à bout! Certains ont déjà fuient ces professions mal rémunérées avec des conditions de travail insoutenables, d’autres s’interrogent. Alors même que la crise à mis en évidence l’état de notre système de santé, le gouvernement poursuivait encore et toujours ces mêmes politiques économiques destructives en supprimant encore 5700 lits en 2020 ! Et ce n’est pas le Ségur de la Santé, dont on connait les insuffisances et les injustices, qui pourra répondre aux besoins indispensables pour remettre sur pieds notre système. C’est un changement radical de politique de santé qui permettra de répondre aux besoins de santé publique. En 2022, il y a urgence, tous à notre niveau, nous devons trouver le courage, la ténacité et la détermination nécessaire pour qu’ensemble nous repoussions ces politiques libérales et puissions construire une société plus juste et solidaire. La CGT ne cessera de mener ce combat.

    Heureuse année à toutes, à tous et à vos proches 





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique